Liège a refusé le Service communautaire !

Le Conseil de l’action sociale du CPAS de Liège a décidé à l’unanimité, en sa séance du 8 décembre 2016, de ne pas mettre en application en 2017 le service communautaire prévu dans la réforme de sur le Droit à l’intégration sociale.

Cette réforme prévoit la contractualisation d’un “Projet individualisé d’intégration sociale –PIIS-”  pour toute nouvelle demande de Revenu d’intégration sociale.

La 29 mai 2017, le Conseil communal a confirmé ce positionnement politique en adoptant une motion contre l’emploi du service communautaire par le CPAS de Liège.

Quelques chiffres clés

3.500 contrats PIIS en 2017

O service communautaire

Le 8 décembre 2016, le Conseil de l’action sociale du CPAS de Liège a décidé à l’unanimité de ne pas mettre en application le service communautaire en 2017. Cette mesure facultative était proposée aux CPAS dans le cadre de  la réforme de 2016 de la loi sur le Droit à l’intégration sociale prévoyant l’extension des PIIS à tout nouveau demandeur d’un revenu d’intégration sociale.

Les Conseillers communaux des groupes PS, VEGA, Ecolo et PTB ont formé une majorité pour aller plus loin en la matière en votant une motion d’opposition à l’emploi du service communautaire par le CPAS.

Ces Conseillers sont partis du constat que les allocataires et les travailleurs sociaux ont à subir une mise sous pression consécutive à la politique constante de diminution des budgets et effectifs affectés à l’aide sociale.

Ils soulignent dans cette motion les efforts conjoints de la Ville de Liège et du CPAS pour maintenir une indexation constante de la dotation communale et mettre en commun leurs ressources humaines afin de ne pas alourdir la charge de travail des assistants sociaux.

Ils ont considéré que le bénéficiaire du revenu d’intégration aurait été privé de son seul moyen de subsistance durant un mois de suspension, trois mois en cas de récidive, s’il ne se plie pas de façon « satisfaisante » au volontariat forcé instauré par la loi dite « Borsus ».

En outre, ils y dénoncent le fait que la réforme introduit la possibilité pour le bénéficiaire de prester des heures de « travail communautaire » dans des ASBL, administrations publiques, y compris les CPAS eux-mêmes, et donc que la tentation serait grande de conclure un contrat « PIIS » (projet individualisé d’intégration sociale) qui remplacerait les contrats « article 60 », voire même des contrats classiques.

Dans cette motion, le Conseil communal a décidé à 27 voix pour, 18 contre et 0 abstention de

  • s’engager à protéger ses citoyens les plus vulnérables contre une pression supplémentaire non nécessaire agrandissant le mal-être et la précarité de ceux-ci ;
  • demander au Conseil de l’action sociale de Liège de maintenir, après 2018, sa position concernant le choix de ne pas appliquer le service communautaire en 2017 et, dès lors, de se confirmer comme  « zone hors service communautaire »;
  • demander au Gouvernement fédéral d’abandonner ce projet de service communautaire ;
  • demander au Gouvernement fédéral des budgets à la hauteur des besoins sociaux : les équipes sociales doivent avoir les moyens de faire leur travail dignement et efficacement dans le respect et dans une relation de confiance avec les personnes accompagnées.

Par l’adoption de cette motion, le Conseil communal a affirmé avec détermination sa préoccupation pour la protection sociale de ses concitoyens les moins favorisés.

Découvrez nos autres projets

Création d’un service « capteurs d’emplois »
Social & santé
Création d’un service « capteurs d’emplois »
La remise à l’emploi des bénéficiaires du RIS
Social & santé
La remise à l’emploi des bénéficiaires du RIS
Liège s’oppose aux visites domiciliaires !
Social & santé
Liège s’oppose aux visites domiciliaires !
Un CPAS et un Relais social qui participent à la politique de logement de la Ville
Social & santé
Un CPAS et un Relais social qui participent à la politique de logement de la Ville
Une attention spécifique pour les enfants liégeois en situation de grande difficulté
Social & santé
Une attention spécifique pour les enfants liégeois en situation de grande difficulté
Urgence sociale : une réactivité optimale après les incidents de la vie (incendie, expulsion, …)
Social & santé
Urgence sociale : une réactivité optimale après les incidents de la vie (incendie, expulsion, …)
Et ce n'est pas tout ! Découvrez notre programme 2018